Le Petit Prince en orbite autour de la mer … Voyage vers l'Essentiel …


Archive de la catégorie

Liste des articles dans la catégorie 01 – Brésil.

Retrouvez-nous !

Pour accéder au menu – cliquez ici !

ou découvrir la première partie de notre périple – c’est par ici : http://levoyagedupetitprince.unblog.fr

A bientôt !


Back to Brasil – la réconciliation

Back to Brasil – la réconciliation !

 

Après notre magnifique voyage à terre, nous retrouvons notre petit bateau qui nous attendait sagement à Récife …. Pari gagné, un peu soulagés nous l’avouons …

Back to Brasil - la réconciliation dans 01 - Brésil 001-les-boliviens-de-retour-225x300

Le temps de visiter Olinda, ville voisine, inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco, dont tant de monde nous a parlé ….

  003-Olinda-300x225 dans 01 - Brésil 002-Olinda--300x168

-rien à voir pourtant avec les merveilleuses villes boliviennes ou péruviennes -

Et nous quittons cette ville triste et sans âme qu’est Recife, « là où le mythe du maillot de bain brésilien s’écroule », direction Salvador de Bahia …

Notre descente peut enfin reprendre ….

 

Le Petit Prince retrouve vagues et embruns, escorté par un magnifique ballet de 3 baleines à bosse qui jouent et sautent à coté du bateau pendant plus d’une heure ………

005-Ballet-de-baleines-a-bosse-300x225 004-Caudale-de-baleine-a-bosse-300x224

 Merci Dame Nature, pour ce fabuleux cadeau ….

 

Et puis, c’est l’arrivée à Salvador ….  Et le début de notre réconciliation avec le Brésil ….

006-Salvador-de-Bahia-300x225

 Jolie ville assez charmante, où l’homme trouve encore sa place.

Ballades pour prendre le pouls de la ville, les enfants qui admirent les danseurs de capoeira, visites, 

007-Pelourino-Salvador-300x225 008-Pelourino-Salvador-300x225

 … petite plage au vent pour éviter les plages plus calmes donc bondées …

   009-Plage-bondee-de-Salvador 010-Devant-le-fort-de-la-Barra-Salvador

Et puis, nous partons nous enfoncer un peu plus dans la Baie de tous les Saints …

Itaparica entre autres, petite île sympa au rythme tranquille …

 011-devant-Itaparica-300x225 012-Itaparica-300x168

Un petit détour aussi sur l’Ilha do Frade en face d’un village de pêcheurs, puis, c’est la remontée du Rio Paraguaçu.

Et voilà notre Petit Prince tanqué dans un banc de sable … faute d’avoir su apercevoir une entrée dans les pans de verdure dense ….  Ou comment passer une bouée du mauvais coté …

On aurait mieux fait de les suivre au lieu de les prendre en photos !!!

 013-sur-le-Paraguacu-300x225 014-plus-rustique--300x225

Petit tour de passe-passe et nous voilà seuls au monde, mouillés entre 2 ilots, royal.

Nous remontons un peu plus haut, dans un joli village de pêcheurs, Maragojipe, aux pirogues et barques de pêche plus belles les unes que les autres ….

015-Flotille-de-Maragojipe-300x225 016-pirogues-sur-le-Rio-Paraguacu-300x225

On profite, on prend le temps, on s’entraîne encore un peu, avant d’entamer notre descente vers Rio de Janeiro, où nous savons pouvoir rencontrer nos premiers coups de chien …….

  017-le-coquin-300x212 018-la-coquine-300x212 

Descente magnifique entourés de baleines à bosse qui nous accompagneront presque tous les jours jusqu’au Sud de Rio … on est synchro avec leur descente en Antarctique … mais nous nous arrêterons avant !!

Un petit arrêt sur l’archipel des Abrolhos, réserve naturelle où une baleine à bosse et son baleineau nous feront le plaisir et l’émotion de passer tranquillement à coté du bateau au mouillage … Magique …

Et c’est reparti. Les tcheuregs sortent du four : on est fin prêts pour la nav  ….

031-gastronomie-familiale-300x225

Le temps d’une énorme daurade coryphène au bout de la ligne … petite pensée reconnaissante pour Frédéric ……

042-Belle-bete-225x300

… et puis le Cabo Frio arrive, juste au Nord de Rio, ce cap à la renommée assez sinistre … contourné  sans encombre même si nous sommes passés d’une quasi pétole à un bon 35 nœuds et une mer assez courte …….

Rio approche, Rio est là … mais, sous un brouillard à couper au couteau ….

Le Pain de Sucre ? passé  à 500 m, invisible !

Tentative de mouillage à la Marina Gloria, en plein cœur de la ville … on nous rappelle à l’ordre, c’est interdit, il faut se mettre au ponton. Amarrage fastidieux à 18h, juste le temps d’extirper au responsable le prix de la place avant qu’il s’en aille et nous donne rendez-vous pour le lendemain … 160 € la nuit ?? Ah ben, non, finalement on part dans 20 minutes ….

Et nous voilà mouillés au prestigieux Iate Clube de Rio de Janeiro (ICRJ), au pied du Pain de Sucre ……. Wouaouh !!!

 020-Le-Petit-Prince-mouille-au-pied-du-Pain-de-Sucre-300x225

Rio la Magnifique s’ouvre à nous, parsemée de verdure, de lacs et de montagnes, entourés d’îles et d’océan … entre mer et montagne, tout y est pour y vivre heureux !

Nous profitons de cette géographie particulière pour profiter d’une petite plage en famille coté Atlantique … au pied du Pain de Sucre … en admirant les férus d’escalade qui s’attaquent à ce dernier ….

 

 021-La-playa-a-Rio-300x225 022-un-air-de-famille-300x225

De quoi donner des idées à notre petit prince qui pendant une petite fête du Yacht Club, expérimentera escalade, rappel et tyrolienne, pendant que sa sœur sera transformée en petite princesse …

 027-fete-au-ICRJ-225x300 028-Princesse-a-la-fete-du-ICRJ-217x300

Et puis, l’heure est aux visites.

Nous sortons de notre prison dorée …  Quelle drôle de liberté que celle des riches, de s’enfermer entre eux derrière des barreaux …..

Les favelas ne sont certes pas très loin, même si nous sommes en plein cœur de la ville.

Nous nous sentons parfois en relative insécurité dans certains quartiers quand ils sont déserts, mais tout s’est bien passé malgré la nette tentation de voler le pauvre sac à dos déchiré de Franck, d’un gamin à un moment.
Rio semble-t-il, a été bien assainie depuis 2 ans où c’était presque la guerre civile, hélicoptère de l’armée abattu à coup de basouka etc …. Ainsi, une centaine de favelas auraient déjà été assainies, et l’intégralité est sensée l’être d’ici à 2016 ….

A-t-il fallu la future coupe du monde et les JO à venir pour améliorer la situation ?

Peut être, mais c’était déjà la volonté affichée par Lula avant son successeur actuel, d’aider les pauvres de son pays.

En tout cas le résultat est là : pendant les 2 mandats de Lula, soit 8 ans, le Brésil n’est plus débiteur mais bel et bien créditeur auprès du FMI, 14 millions de postes ont été créés, la population vivant sous le seuil de pauvreté a été divisée par 2 (même s’il en reste encore 11% ……….) et 19 millions de personnes sont passées dans la classe moyenne.

Bravo !

Nous comprenons pourquoi les Brésiliens semblent n’avoir que faire de l’Europe, qui s’il ne l’a pas encore dépassée, ne tardera pas à le faire ….

Quel dommage cependant, bien que compréhensible peut être vu leurs préoccupations souvent plus alimentaires, d’avoir si peu de respect pour l’environnement, qu’ils soient pharmaciens, avocats ou gamin des favelas, à balancer sans vergogne n’importe quoi à la mer.

Et voilà comment nous découvrons souvent, avec stupéfaction, plusieurs étages de déchets au large de Rio, en fonction des différents courants sous-marins.

 

Nous ne pouvions pas rater ça, tant pis, nous faisons un peu les touristes, mais la montée au Pain de Sucre s’impose, qui nous offre une vue fantastique sur Rio …

 023-Rio-de-Janeiro--300x198 024-du-cote-de-Niteroi-300x168

 025-le-Iate-Club-de-Rio-de-Janeiro-300x225   

Mais Rio c’est aussi ça : des rues bondées ou désertes, à l’ambiance de début de siècle dernier ou au design futuriste, …

029a-dans-les-rues-de-Rio-225x300 26b-Rio

… une affreuse cathédrale tout béton (sauvée par ses vitraux vue de l’intérieur), l’une des plus belles fêtes de Carnaval au monde, dans le fameux sambodrome réalisé par un architecte bien connu ici et ailleurs : Oscar Niemeyer  -plutôt tristounet sans les couleurs -, sambodrome avec comme souvent dans les hauteurs, des favelas en toile de fond …

029c-la-cathedrale-metropolitana--300x225 029d-le-sambodrome-300x168

Petits et grands se régalent enfin à visiter un sous-marin, un hélicoptère et autres bateaux réformés de l’armée …

 030-Base-navale-de-RIo-300x225

Malheureusement, la grisaille, le brouillard et la pluie seront de mise pour le reste de notre séjour là-bas. Les fameuses plages d’Ipanema et Copacabana ? sous la pluie. Alors le mythe du maillot …. On vous dira ça une prochaine fois ….

Par contre … ça nous aura valu une drôle d’apparition …

026-Apparition-300x225

Un peu impatients de continuer notre route, nous levons finalement l’ancre malgré la grisaille …. Direction Ilha Grande, à 60 milles de Rio, la perle du Brésil pour les plaisanciers …………. via ce qui nous vaudra de dire, pour la première fois depuis  8 ans …… « Pour une fois, j’aurais préféré être dans un bureau  à la Défense »  …… 500 mètres de visi et de la pluie tout le long, jusqu’à ce que l’ancre soit jetée.

Mais le voile se lève …. Et nous découvrons au réveil une île paisible recouverte de verdure entourée de petits îlots aux eaux turquoises …. Juste à la limite du Tropique du Capricorne ………………

Nous vadrouillons dans  ces petits coins de paradis, de Ilha Grande à Parati, pendant 3 bonnes semaines.

Magnifique plan d’eau dont seuls les yachts à moteur et leurs bruyants propriétaires troublent la quiétude le week end.

Ballades, chutes d’eau, étude de la stabilité des bateaux (ça tient de « Navigation par gros temps » de Adlard Cole), petit village magnifique et coloré, rencontres, et surtout ………. derniers poissons multicolores, …. dernières baignades ………..

034-Du-cote-de-Saco-do-Ceu-300x168

 032-Ilha-Grande1-300x168 033-Ilha-Grande1-300x168

 035-Ballade-a-terre-225x300 036-saisissante-225x300 038-c-est-bon-de-se-baigner-225x300

037-Navigation-par-gros-temps-300x225 041-le-dernier-bain-approche-300x225

039-Une-rue-de-Parati--300x225 040-Flotille-a-Parati-300x225

 

Cette fois, ça y est …………..

Il est temps. Il est temps d’y  aller.

Au Sud. Beaucoup plus au Sud.

Nous sommes descendus de 37° de lattitude en 6 mois.

Nous sommes début novembre.

Il nous reste 32 ° à descendre … et pas des moindres. En 2 ou 3 mois.

 

A partir de Rio, tout peut arriver.

Quelques milles plus au Sud, il reste quelque abris, et puis, près de 500 milles sans abri correct, avant la Paloma en Uruguay.

Mais à partir de maintenant et  jusqu’au 48° sud, c’est le règne des  si redoutés Pamperos, ces vents qui déboulent à 60 nœuds en 5 minutes.

Nous attendent aussi le Rio de la Plata, 5m de fond, 200 milles, des centaines d’épaves.

Les 40 ème rugissants.

Les 50èmes hurlants.

Le fameux plateau continental argentin qui rend les mers si désordonnées et si creuses.

Les 500 milles terrifiants qui séparent le dernier port correct, Deseado, du Détroit de Lemaire, tout au bout de l’Amérique du Sud.

Et ce fameux détroit au croisement des courants, où lèvent des vagues de 10 à 20m.

 

Oui, la route est encore longue pour pouvoir admirer les sommets enneigés du Beagle …

Oui, il est temps.

 

Alors, au revoir les eaux chaudes, au revoir les baignades.

La sortie officielle du pays est faite.

Nous levons l’ancre, pensant nous rendre quelques 300 milles plus au Sud, à Florianopolis.

Mais les conditions sont bonnes, on ne s’arrête pas à ce dernier arrêt potentiel au Brésil. 

Nous naviguons très au large …. les milles défilent … nous sortons des eaux territoriales du Brésil … La Paloma en Uruguay est derrière nous, un petit front passe, nous apportant quelques 25-30 nœuds alors que nous entrons dans le Rio de la Plata … accompagnés par nos premiers albatros, ces oiseaux mythiques du Grand Sud … 

 042b-l-oiseau-mythique-du-grand-Sud-300x225

Emotion.

Et Franck qui m’annonce un nouveau record : vitesse / profondeur sous la quille = 4 = 8 nœuds / 2 m sous la quille ….

Frisson.

Buenos Aires approche. Buenos Aires est là.

Minuit. Nous jetons la pioche dans l’avant port.

1200 milles en quelques 10 jours. Pas un pampero. Nickel.

 

Le Petit Prince en Argentine.

Encore une étape parcourue. Encore nos limites repoussées. Encore l’inconnu découvert.

Un peu plus loin.

 

A bientôt !

043-A-bientot-300x225


bluestravel |
eure27 |
seinemaritime76 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | voyageitaliegrece
| echangeavecmadrid
| echangeavecsienne